Que regarder avant de souscrire à une complémentaire santé ?

Une complémentaire santé ou mutuelle est un contrat d’assurance qui vient compléter l’Assurance maladie. Elle permet donc de réduire encore plus les frais médicaux. Mais si vous voulez profiter de remboursements satisfaisants, vous devez choisir le bon assureur et la bonne formule. Pour cela, nous conseillons de vérifier les paramètres suivants avant de vous décider.

Connaître les formules de complémentaire santé

choisir complementaire sante

Avant même de faire votre choix, prenez le temps de voir les formules proposées par les assureurs. Chaque compagnie nomme ses offres comme elle le souhaite mais d’une manière générale, elles se ressemblent à bien des égards. Premièrement, le coût de l’assurance complémentaire santé dépend inévitablement du profil de l’assuré : âge, sexe, ville, profession, etc. Bien évidemment, les garanties choisies comptent et chaque compagnie d’assurance fixe ses propres grilles tarifaires. Souvent, elles proposent 3 ou 4 différentes formules afin de répondre à tous les besoins.

La formule de complément santé la moins chère couvre seulement le ticket modérateur en médecine de ville et éventuellement un forfait très limité pour le dentaire et l’optique. La formule la plus coûteuse couvre naturellement la totalité (ou presque) de vos frais de santé. Selon la compagnie choisie, elle peut même couvrir les dépassements d’honoraires jusqu’à 150%. Connaître les catégories d’offres disponibles est un bon départ pour bien choisir une complémentaire MAAF ou d’un autre assureur.

Déterminer les besoins en soins médicaux

Maintenant que vous connaissez quelles sont les options proposées par les assureurs, vous pouvez envisager de sélectionner celle qui vous convient le mieux en tenant compte de vos habitudes. Votre mutuelle doit impérativement couvrir vos besoins médicaux pour être avantageuse, ni plus ni moins. Posez-vous donc les bonnes questions. Avez-vous une santé de fer ? Allez-vous souvent chez le dentiste et/ou chez l’opticien ? Les professionnels de la santé que vous avez l’habitude de consulter pratiquent-ils des dépassements d’honoraires ?

Les réponses vous aideront à choisir la bonne formule. Il est inutile de souscrire une mutuelle trop chère et payer des cotisations plus élevées si vous n’avez besoin que de faibles soins médicaux. Si au contraire, vous consultez souvent un médecin, il vaut mieux opter pour une mutuelle qui garantit une couverture plus large. En un mot, votre assurance complémentaire santé doit être adaptée à votre profil.

Tenir compte de la consommation médicale

Les garanties dont vous avez besoin dépendent en partie des professionnels et des établissements de santé auxquels vous vous adressez le plus souvent :

  • Médecine de ville : vous vous rendez plus souvent chez des spécialistes pour des radios ou des analyses. Les dépassements d’honoraires sont donc fréquents et il faut choisir une formule de mutuelle en conséquence.
  • Dentaire ou optique : vous consultez plus souvent votre dentiste ou votre opticien pour des soins, des contrôles ou l’achat de lunettes, d’appareil dentaire, etc. Dans ce cas, il faut prendre le temps de bien calculer car il est parfois plus intéressant d’opter pour une complémentaire santé qui octroie aussi des remboursements élevés sur d’autres postes que ces deux-là.
  • Hospitalisation : le régime obligatoire couvre les frais d’hospitalisation pour les interventions chirurgicales importantes. En revanche, il ne prend pas en charge le forfait journalier hospitalier de 18 €. Par ailleurs, l’Assurance maladie ne couvre ni le supplément requis pour une chambre individuelle ni les éventuels dépassements d’honoraires du chirurgien et/ou de l’anesthésiste. Avoir une complémentaire santé premium peut donc vous aider à réduire les dépenses et accéder à de meilleurs soins dans ces cas-là.

Vérifier le plafond de remboursement

Afin d’obtenir la certitude que votre complémentaire santé est parfaitement ajustée à vos besoins, vérifiez bien le plafond de remboursement pour chaque type de frais médicaux (médecine de ville, dentaire, optique, hospitalisation, etc.). Selon la compagnie d’assurance, il peut être exprimé en euros ou en pourcentage de la base de remboursement de l’Assurance maladie. En outre, vérifiez si le contrat inclut les remboursements de la Sécurité sociale ou non.

La mutuelle entreprise suffit-elle ?

Depuis 2016, les employeurs se trouvent dans l’obligation de fournir une assurance complémentaire santé aux salariés. Mais puisqu’il s’agit d’une mutuelle collective, elle peut convenir à certains employés et pas aux autres. Nous recommandons donc de procéder à un diagnostic de votre mutuelle d’entreprise pour en déterminer les limites. Cela vous permettra de savoir si elle vous suffit ou s’il vous faut une surcomplémentaire pour une couverture optimale.