Soigner une angine : les remèdes et les traitements

L’angine est une inflammation de la gorge, et plus particulièrement des amygdales. Elle peut avoir plusieurs causes différentes, et donc bénéficier de traitements variés. Pour soigner une angine, il est primordial d’en déterminer l’origine et la nature. Ensuite, un traitement adapté sera prescrit au patient par le médecin. Ce traitement sera alors symptomatique ou antibiotique, en fonction de la nature de l’angine.

soigner une angine

Identifier l’angine avant de la traiter

L’angine est une inflammation des amygdales, causant divers symptômes. Avant de la traiter, il est indispensable d’en déterminer l’origine. En effet, si les symptômes de tous les types d’angines sont similaires, il en existe plusieurs types bien distincts. Elles sont communément appelées « angine blanche » et « angine rouge ».

Les symptômes de l’angine

Quelle que soit sa cause, l’angine cause toujours des maux de gorge et de la fièvre. Elle peut aussi entraîner des migraines, des difficultés à déglutir, ainsi qu’une perte d’appétit, des frissons et une mauvaise haleine. Les courbatures ne sont pas rares, tout comme des maux de ventre, une gêne respiratoire ainsi que des douleurs au niveau des ganglions et aux oreilles. Enfin, les amygdales gonflent et leur aspect change aussi : c’est ce qui permet de différencier l’angine rouge de l’angine blanche.

Qu’est-ce que l’angine rouge ?

On la dit « rouge », lorsqu’il s’agit d’une angine érythémateuse. Celle-ci est microbienne ou virale. On la reconnaît alors par d’importantes rougeurs sur les amygdales et par une muqueuse plus rouge que d’ordinaire. Les enfants sont les plus souvent touchés par la forme virale de cette maladie. L’angine rouge représente entre 60 et 95 % des cas : elle est donc la plus courante. Le début de cette maladie est généralement assez brutal, et la température corporelle grimpe très vite.

Et l’angine blanche ?

L’angine blanche, ou angine érythémato pultacée se manifeste par l’apparition de ganglions sous la mâchoire. L’intérieur de la gorge devient alors rouge et blanc, et non pas uniquement rouge. Cette forme d’angine s’accompagne le plus souvent d’une fièvre, dont l’origine est une infection dentaire. Elle se différencie de l’angine rouge par l’apparition de points blancs et d’une membrane blanchâtre sur la surface des amygdales. L’identification de l’angine est rendue possible par l’aspect des amygdales. L’angine blanche est d’origine bactérienne : elle ne se traite donc pas de la même manière que l’angine rouge. Dans la plupart des cas, cette angine est générée par le streptocoque bêta hémolytique du groupe A (SGA), même si d’autres bactéries peuvent être en cause.

Les traitements de l’angine : symptomatique ou antibiotique

L’une est d’origine virale (ou microbienne), tandis que l’autre est provoquée par une bactérie. De ce fait, ces deux types d’angine ne bénéficient pas des mêmes traitements médicaux. Attention, dans certains cas, les antibiotiques ne sont pas efficaces !

traitement angine

Le traitement de l’angine rouge

Dans le cas d’une angine virale, la consultation médicale reste importante, même si les symptômes restent faciles à traiter. Ainsi, dans la majeure partie des cas, les angines virales guérissent spontanément après quelques jours. Les médecins ne traitent alors que les symptômes de la maladie, et notamment les maux de tête et de gorge. Ici, l’usage des antibiotiques est totalement inutile. Les patients se voient conseiller une bonne hydratation, un repos important et des médicaments contre les maux de gorge. De plus, les recettes de grands-mères pour traiter les maux courants de l’angine rouge peuvent tout à fait être utilisées. Dans ce cas, il faut bien s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une angine blanche. Autrement, le traitement des symptômes restera sans effet sur la cause de la maladie.

Le traitement de l’angine blanche

L’angine blanche se soigne à l’aide d’antibiotiques, qui ciblent la bactérie à l’origine de la maladie. Pour définir le meilleur traitement à mettre en place, les médecins tentent de prime abord d’identifier la bactérie à l’origine de l’angine. Ainsi, ils utilisent des tests de dépistage rapide de l’angine à streptocoque (TDR). Ce test consiste à frotter un morceau de coton sur les amygdales des patients, avant de le mettre en contact avec une solution spécifique. Après quelques minutes, le test révèle ou non la présence d’une bactérie. De plus, il n’est pas rare que des échantillons soient envoyés en laboratoires pour des analyses complémentaires. Celles-ci permettent de déterminer la nature de la bactérie.

En ce qui concerne les angines streptococciques, un recours aux antibiotiques est nécessaire, notamment pour éviter toute complication. L’antibiothérapie est souvent conseillée pour réduire les symptômes et les faire disparaître. De plus, cela permet de limiter la propagation du germe dans l’organisme.

Dans le cadre d’une angine bactérienne non streptococcique, les antibiotiques devront s’adapter au germe, dont l’identification est permise par un prélèvement. Les prescriptions médicales doivent être respectées, quel que soit le traitement. Ainsi, il est indispensable de respecter la durée du traitement prescrit par le médecin, et ne surtout pas arrêter les antibiotiques trop tôt. Par ailleurs, ne tentez pas de traiter par vous-même une angine avec des antibiotiques qui n’ont pas été spécifiquement prescrits par votre médecin pour ce cas particulier L’automédication est vivement déconseillée dans le cadre d’une angine blanche.

Prévenir l’angine : le meilleur remède

Comme le dit le dicton « mieux vaut prévenir que guérir ». La prévention reste le meilleur remède contre l’angine blanche et rouge. Dans l’idéal, il faut mettre en place certaines mesures visant à limiter la contagion de votre entourage :

  • Consulter son dentiste en cas de problème aux dents ou aux gencives ;
  • Faire soigner les caries sans attendre ;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique ;
  • Se laver régulièrement les mains ;
  • Nettoyer les objets courants (téléphone, télécommande…) ;
  • Aérer la maison chaque jour pendant une vingtaine de minutes ;
  • Ne pas partager le linge de toilette ;
  • Les personnes contagieuses doivent éviter d’approcher les personnes fragiles, notamment les bébés et les personnes âgées ;
  • Se couvrir la bouche et utiliser des mouchoirs en cas de toux et d’éternuement ;
  • Utiliser des solutions hydroalcooliques…

Traitement de l’angine, ce qu’il faut retenir

L’angine peut avoir plusieurs origines : avant de commencer un traitement, la première étape consiste à identifier la cause de la maladie. Ensuite, le médecin peut déterminer un traitement adapté. Attention, l’automédication est à proscrire en cas d’angine bactérienne. Demandez toujours l’avis de votre médecin !