Ist/Mst

Les maladies sexuellement transmissibles (MST) et les infections sexuellement transmissibles (IST) représentent un véritable problème médical contemporain. Ces maladies se transmettant principalement par voie sexuelle (lors d’un rapport), de nombreuses campagnes de prévention ont été mises en place pour se protéger et apprendre à tenir un discours positif sur la protection. Pour en connaître davantage sur les MST / IST, leur mode de transmission, leurs symptômes et comment se protéger, suivez le guide !

Quels sont les types de MST et IST ?

liste ist existantes

Vous découvrirez ici les principales MST et IST, classifiées en trois catégories, et détaillant les processus d’incubation, les symptômes et les impacts sur la santé, ainsi que les traitements existants.

Les MST et IST virales

Le SIDA (ou VIH)

Il s’agit ici de l’IST la moins bien traitée et la plus meurtrière au monde. Apparue au milieu des années 80, le VIH se transmet par un rapport sexuel vaginal ou anal, mais également en contact de sperme, sanguin ou par l’allaitement. Contrairement à des rumeurs répandues, sachez que le SIDA ou VIH ne se transmet pas par la salive, mais qu’il peut se transmettre lors d’une fellation. Effectivement, dans le cas où le sperme entre en contact avec les muqueuses de la bouche, il peut alors y avoir transmission.

Le VIH présente une double difficulté : le virus se multiplie, mute et agit très rapidement, mais il est également non détecté comme nocif par le corps. De ce fait, les anticorps ne s’attaquent pas à l’intrus, qui peut empoisonner votre corps de l’intérieur.

Si des traitements efficaces contre la maladie existent, sachez qu’il est est aujourd’hui impossible pour l’instant de faire disparaître le virus du SIDA intégralement. S’il est possible de geler son évolution, il est donc préférable de toujours se protéger.

L’hépatite B

L’hépatite B se transmet facilement, puisque les voies sexuelles, la salive, le sang, le sperme, la grossesse ou l’allaitement sont autant de moyens de transmission. Entre 1 et 6 mois après la transmission du virus, une importante fatigue, une jaunisse, des fièvres et des courbatures apparaissent. On ne peut pour l’instant guérir l’hépatite B, qui peut rester active pendant 1 à 6 mois. Sachez toutefois qu’un vaccin existe, uniquement en prévention.

Les MST et IST de champignons

ist affiche gouvernement inpes

Affiche de prévention des IST de l’INPES

La candidose

Une multiplication de champignons provoque l’apparition de la candidose, une IST fréquente qui aurait touché environ 75% des femmes au cours de leur vie. Elle se manifeste par des démangeaisons et l’apparition de rougeurs et de boutons. Une crème permet d’en venir à bout, mais une bonne hygiène de vie en prévention reste la meilleure méthode.

La trichomonase

Cette infection se transmet et se développe à cause de parasites touchant aussi bien l’homme que la femme. Elle peut être traitée avec des antibiotiques.

Les MST et IST bactériennes

La Syphilis

La Syphilis se développe en trois stades (que l’on détaille ci-dessous) et peut être attrapée par les voies orale, vaginale et anale. Une femme enceinte peut également le transmettre au fœtus pendant la période de grossesse. Les stades d’évolutions sont les suivants :

  • Au bout de 3 semaines à 3 mois : des plaies apparaissent sur les parties affectées.
  • Au bout de 3 à 6 mois : des roséoles apparaissent sur le thorax, accompagnées par une forte fatigue, des courbatures, une fragilité et des nausées. Les symptômes finissent par disparaître…
  • Au bout de 3 à 10 ans : la syphilis évolue et devient neurologique : elle envoie alors des missiles pour détruire vos organes et vos tissus. C’est alors que se produisent des réactions physiques intenses, comme la paralysie ou l’attaque cardiaque. La syphilis peut ainsi entraîner la mort de l’individu.

Vous l’aurez compris, la Syphilis est une maladie sérieuse, que vous devez traiter. Il peut être facile de passer à côté sans check ups régulier : des symptômes classiques, une période d’accalmie… Les signaux d’alerte sont faibles, mais le mal est là. La maladie peut être vaincue rapidement et facilement grâce à des antibiotiques.

La chlamydiose

Cette maladie peut se transmettre par voie orale, vaginale ou anale, et a une période d’incubation de 2 jours à 2 semaines. Les symptômes commencent alors à apparaître (brûlures pendant que vous urinez, fièvre…), avant de disparaître. Cette maladie pouvant entraîner l’infertilité, pensez à vous faire contrôler régulièrement.

La Gonorrhée (ou blennorragie)

La gonorrhée est une maladie touchant aussi bien les hommes que les femmes. Elle est communément appelée « chaude-pisse » à cause des sensations de brûlures qu’elle provoque quand vous urinez. Des antibiotiques permettent d’en venir rapidement à bout.

Comment se protéger efficacement ?

Il n’y a pas de secret : la meilleure protection lors d’un rapport sexuel reste le préservatif. Que vous preniez la version féminine ou masculine, peu importe, c’est le préservatif même qui pourra empêcher la transmission de MST et IST.

Pensez également à rendre les bilans de santé et les prises de sang, sinon systématiques, du moins régulières dans votre vie. On n’est jamais sûr de rien : un préservatif qui craque sans que l’on s’en rende compte, un oubli d’un soir…

Il est donc important que vous fassiez un « check-up » régulier de maladies sexuellement transmissibles et d’infections sexuellement transmissibles. N’oubliez pas : plus une maladie est détectée rapidement, mieux elle sera traitée.

Sachez également qu’il existe des vaccins qui permettent, sinon d’empêcher la contraction de la maladie, du moins de lutter fortement contre elles. C’est notamment le cas du VPH ou encore de l’hépatite B, qui répondent très bien aux vaccins. Dans le cas du SIDA, par exemple, il existe également les médicaments Prep, qui réduisent fortement le risque de transmission du SIDA et d’autres maladies sexuellement transmissibles.

Enfin, de manière générale, pensez bien à avoir des réflexes. Si un ami fait du zèle sur le fait d’avoir une relation avec un inconnu sans protection pour le rapport sexuel, argumentez.

se proteger des IST

La meilleure façon de se protéger est encore de protéger les autres et d’empêcher la transmission des maladies sexuellement transmissibles. Pensez donc un tenir de discours de prévention autour de vous.